Le calendrier du MotoGP 2019
1 GP du Qatar Losail International Circuit 10 mars *
2 GP d’Argentine Termas de Rio Hondo 31 mars
3 GP des Amériques Circuit of the Americas 14 avril
4 GP d’Espagne Circuito de Jerez-Ángel Nieto 5 mai
5 GP de France Le Mans 19 mai
6 GP d’Italie Autodromo di Mugello 2 juin
7 GP de Catalogne Circuit de Barcelona-Catalunya 16 juin
8 GP des Pays-Bas TT Circuit Assen 30 juin
9 GP d’Allemagne Sachsenring 7 juillet
10 GP de République tchèque Automotodrom Brno 4 août
11 GP d’Autriche Red Bull Ring – Spielberg 11 août
12 GP de Grande-Bretagne Silverstone Circuit 25 août
13 GP de Saint-Marin et de la Riviera de Rimini Misano World Circuit Marco Simoncelli 15 septembre
14 GP d’Aragón MotorLand Aragon 22 septembre
15 GP de Thaïlande Chang International Circuit 6 octobre
16 GP du Japon Twin Ring Motegi 20 octobre
17 GP d’Australie Phillip Island Circuit 27 octobre
18 GP de Malaisie Sepang International Circuit 3 novembre
19 GP de Valence Circuit Ricardo Tormo 17 novembre

En avant 1ere pour débuter cette saison : les déclarations de Johann Zarco #5 sur les débuts de Fabio Quartararo #20 et sur le prochain Grand-Prix de France 🇫🇷 #MotoGP ] :
▪️"Fabio a été cool, il a respecté les anciens en disant 'Allez, je te laisse le point' ! Bien analyser à chaque fois, chaque course, chaque mouvement de chaque pilote et pouvoir apprendre de cela : je pense qu’il le fait déjà. Il roule déjà très vite, il a un talent naturel pour cela, il l’a montré dès qu’il est arrivé en Grand Prix à 15 ans. Il faut qu’il profite de ce moment-là et qu’il reste concentré car beaucoup de choses peuvent se passer. Je pense que le fait d’avoir déjà passé quatre Grands Prix avant, trois hors Europe et le premier à Jerez, permet de bien rentrer dans le sujet MotoGP. Il est déjà arrivé sur le Grand Prix de France en tant que star à ses débuts en Moto3, car il a éclaté aux yeux du grand public dès ses premières courses en 2015. Donc, à mon avis, il a une bonne expérience malgré son jeune âge. 
On ne sait pas encore ce qu’il va se passer lors des trois prochaines courses, mais il risque d’être encore aux avant-postes et il sera accueilli encore plus en tant que star, à ne pas trop pouvoir bouger de son motorhome au box, du box jusqu’à l’hospitality, il y aura du monde. Je lui souhaite de prendre ça comme du plaisir. C’est vrai que l’an dernier il y a eu une ‘Zarco Mania’ car j’étais favori pour la victoire, en plus en partant depuis la pole position. Je suis le pilote qui peut prétendre à la victoire, pas pour l’instant avec mon nouveau challenge, mais j’ai redonné ce goût de victoire au public français et c’est pour ça qu’il a bien montré au Grand Prix de France qu’il était derrière moi. Le dimanche je suis parti pour la victoire, sans même plus réfléchir à assurer quelque chose. Une leçon de plus, sûrement dure à avaler mais ça ne me fait que grandir. On verra cette année, à mon avis les objectifs feront moins rêver car je suis sur un projet de développement, mais il faut construire des bases pour monter haut. J’ai eu mon premier podium en MotoGP au Mans en 2017, j’ai eu une très belle pole position avec un record du tour en 2018 et la place de favori pour la victoire que je n’ai pas obtenue car j’ai chuté. Ce sera un autre Grand Prix où je devrai viser le top 10 car, pour l’instant, je pense que, dans un premier temps, les évolutions de la moto me permettront plus de confirmer ce top 10 en mai que de viser le podium. C’est un circuit qui est maintenant très bien organisé pour accueillir le public et c’est vraiment un rendez-vous auquel les fans de moto peuvent se préparer car, pour pas mal d’entre eux, ce n’est pas seulement partir en week-end, c’est l’événement de l’année. C’est bien qu’il puisse durer là-bas, en plus mi-mai car ces derniers temps on a régulièrement du beau temps donc ça aide toujours à donner du bonheur au public. Pour les pilotes c’est une piste intéressante, et c’est fondamental d’avoir au moins un Grand Prix pour la France et pour les pilotes français."

Du 17 au 19 mai 2019 GP au Mans

Au terme des essais, Johann Zarco avait des sensations positives :

« Si les conditions sont les mêmes demain je peux faire une très bonne course, et ça me donne du baume au cœur. Je le répète depuis plusieurs semaines : mon ambition serait de finir mon Grand Prix de France dans le top-10. Dans ce genre de conditions les sensations sont revenues. J’avais déjà roulé sur le mouillé avec cette moto, et là j’ai commencé à sentir un point fort de la moto. Depuis novembre, c’est la première fois que cela m’arrive. Ça fait du bien. Je vise des victoires, des pôles et des titres plus tard, pour l’instant c’est pas ça mais retrouver des sensations, ça fait déjà du bien. » motogp.com

 

Les résultats de ses 2 jours :

EL1 : 9e

EL2 : 17e

EL3 : 5e

EL4: 16e

Q1 : 4e

Il partira donc de la 14e position.

Les photos :

La course ce dimanche :

De nombreuses chutes malheureusement mais une très belle course pour tous les pilotes de GP et le meilleur résultat de la saison pour notre Johann ! Même si le top 10 n'est pas encore atteint il s'en approche ! Quelques mots après la course : 

"J'ai quand même eu un point fort sur le week-end : j'ai senti quelque chose sur la moto, ce qui ne m'était jamais arrivé depuis mes débuts sur la KTM, donc c'est tout de même signe qu'il y a des choses qui peuvent se débloquer."... "en tant que sportif : c'est un sentiment de travail correctement fait. Ensuite, les sensations se sont beaucoup dégradées en course et c'est cela qui m'a donné de la difficulté pour tenir le groupe." motorsport.com

 

 

" C'était une course difficile. J'ai pu prendre un bon départ avec un bon contrôle de la moto, mais tour après tour, mon rythme a baissé car mon feeling sur la moto diminuait. Je suis content de cette 13ème position car je marque toujours des points, et c'est important pour moi et pour KTM - RedBull. Dans l'ensemble, il y a eu de bonnes choses sur le weekend, sûrement un des meilleurs week-ends de la saison, et je vais garder cela en tête pour la prochaine course. Je voulais être dans le top 10, j'étais très proches dans les premiers tours, mais je n'ai malheureusement pas réussi à suivre le rythme." Johannzarco.fr

 

Au classement général il est 15e avec 10 points.

Quelques images de ce dimanche :

Du 3 au 5 mai 2019 GP à Jerez

Une nouvelle étape a commencé à Jerez et notre Johann, comme à son habitude, a tout donné. Il a chuté en FP1 (12e à moins d'une seconde du leader) et en FP2 (20e) où un drapeau rouge a stoppé la séance. Voici son analyse de la situation :

Johann Zarco : « J’ai essayé de partir du mieux possible, sans tenir compte des problèmes que je peux ressentir sur cette moto, et essayer de compenser ces problèmes par moi-même. Ça se passait plutôt bien, mais dans le dernier tour j’ai perdu l’avant au virage 11 car j’ai touché la ligne blanche à l’intérieur de la courbe. C’était plutôt un endroit rapide mais tout s’est bien passé. Puis, dans l’après-midi, il était impossible d’améliorer. J’ai subi une autre chute, mais au virage 2, donc un virage lent. La température ne nous a pas aidé, mais je pense aussi que ce que nous avons essayé de faire sur la moto m’a simplement apporté des sensations mois bonnes. Donc demain, nous devons retrouver de bonnes sensations pour avoir la possibilité d’améliorer, car je sens toujours qu’avec 4 ou 5/10 de mieux, je peux au moins espérer passer directement en Q2, ce qui serait un très bon résultat pour demain ». Paddock-gp

Nous attendons la suite avec impatience... Gazzzzz Johann !!

En attendant, voici les photos de ce vendredi

Ce samedi s'est clôturé par une 18e place pour Johann ZARCO qui partira donc en 6e ligne. Voici sa réaction :

"Le vent, je ne l'ai pas ressenti comme hier après-midi donc ce n'était pas gênant, après les conditions beaucoup plus fraîches m'ont permis d'aller très vite. Même nous qui sommes en difficulté, on arrive à progresser, et cela fait du bien. Les conditions étaient peut-être limites, mais très bonnes. Le nouveau châssis me procure des réactions un peu plus logiques à ce que je peux m'attendre, donc tout de suite cela me libère pas mal. C'est dur à dire. On a du mieux, mais le comportement général reste le même. On progresse on progresse, mais on peine toujours sur les mêmes choses, mais à des niveaux plus élevés. C'est sans doute un bon signe d'être qualifié à côté de Pol. Cela montre qu'on a commencé le développement et les changements au mois de mai, et là on voit que ça porte peut-être ses fruits car on se rapproche de lui. J'aimerais bien être dans les 12 premiers en course, ce serait bien. Le top 10, c'est toujours mon objectif ultime du moment, mais là en partant 18e si tout le monde reste sur ses roues, même sur la constance je ne pense pas l'avoir le top 10, donc être en mesure de la 12e place ce serait bien."

Ce samedi en images :

La course ce dimanche : Johann finit 14e - classement général 7 points = 17e

"[Course] difficile, comme d'habitude, je voulais dépasser plus de pilotes mais ce n'était pas possible pour moi, j'étais trop à la limite pendant toute la course, et je perdais beaucoup à l'accélération. Quand tu perds trop à l'accélération, c'est compliqué de dépasser les pilotes au freinage car t'es toujours un peu trop loin pour tenter quelque chose. J'ai pu garder un peu de rythme et j'ai eu quelques dépassements avec Pol, mais ensuite il a pris un bon rythme et j'ai pu le suivre jusqu'à mi-course puis j'ai un peu perdu l'écart", a-t-il expliqué au micro du site officiel du MotoGP.
"Je restais concentré pour finir la course car pour le moment c'est le seul objectif que je peux viser, c'est vraiment dommage de n'avoir que le fait de finir la course comme objectif, mais pour l'instant je me bats toujours plus avec la moto qu'avec les autres. On continue de grandir, pas à pas et lors des tests de demain je pense qu'il y aura de nouvelles informations à prendre car le seul outil que l'on a pour faire mieux, c'est le temps."

Un point positif toutefois, celui d'avoir pu suivre durant tout le début de course son équipier Pol Espargaró. De quoi permettre au Cannois de voir comment l'Espagnol gérait les problèmes rencontrés par KTM, notamment à l'accélération, et de voir que l'expérience des deux dernières saisons permet à son coéquipier de mieux appréhender les situations difficiles.

"Il a aussi du mal à stopper la moto, il est allé large plusieurs fois, mais quand il ouvre les gaz, il a plus de confiance et il contrôle mieux que moi avec la traction. Il fait beaucoup de choses avec sa main, son pied droit, pour contrôler le frein arrière et sa stratégie électronique joue peut-être aussi. Tout ce package qu'il connaît bien, il le contrôlait mieux que moi et ça lui a donné le potentiel pour rattraper Lorenzo. Je n'avais pas ce potentiel. J'ai quand même cru qu'ils allaient user les pneus, avoir du mal et que je pourrais les rattraper, mais leurs pneus s'usaient de la même façon que les miens."  

Johann tu as tous nos encouragements ! tes supporters sont derrière toi, avec toi, toujours avec toi !!!! Gazzzz des jours meilleurs arriveront.

La course en images :

Du 12 au 14 avril 2019 GP Austin

Alors que les FP1 et 2 se sont déroulés dans des conditions météorologiques correctes, les essais FP3 ont été décalés puis annulés. Johann ZARCO se réjouissait d'une petite pluie... mais après les orages finalement les FP4 se sont déroulés dans de bonnes conditions et Johann finit 10e. 

En Q1 il termine 9e.

La course ce dimanche...

Johann Zarco part en 19e position. Rapidement il gagne une place, puis il y a la chute de plusieurs pilotes... Johann reste sur ses roues et termine 13e rapportant 3 points de plus. Il est 19e au classement général. Ne lâche rien Johann ! nous sommes avec toi ! Gazzzz

 

Du 29 au 31 mars 2019 GP en Argentine

Après avoir atteint la 6e place lors des FP2, voici l'analyse de Johann Zarco au terme de ses deux journées d'essais :

 

"Vendredi, je pensais avoir cerné les points faibles de notre moto. Nous avons essayé de travailler dessus afin de progresser, mais l’amélioration n’a pas été celle que j’aurais souhaité. J’ai l’impression que le niveau atteint vendredi était déjà à la limite de ce qu’on pouvait faire… Il va donc falloir être patient, même si ce n’est pas forcément évident. En partant de cette 18e place, j’espère avoir un rythme correct pour viser un Top 10, résultat auquel je continue de croire pour ma deuxième course au guidon de la RC16. En tout cas je vais faire le maximum, tout en essayant de prendre un maximum de plaisir sur la moto." Motogp

LA COURSE DIMANCHE :

Après s'être battu entre la 15 et la 19e place, Johann Zarco termine 15e. Son analyse : « Pour le moment, j’ai du mal à contrôler ma moto. Et ça ne fait qu’empirer au fur et à mesure que la course s’écoule. Je me dépense aussi beaucoup sur la moto. J’étais normalement en dehors des points. Crutchlow et Bagnaia m’ont dépassé sur la fin. Mais dans le dernier tour, je me suis retrouvé dans les points parce que deux pilotes devant moi sont tombés. C’était Viñales et Morbidelli » Paddockgp.

Nul ne doute que notre champion va explorer toutes les pistes (sans jeu de mot !) jusqu'à son objectif ! Tous avec toi !!!

 

 

Du 8 au 10 mars 2019 GP au Qatar

1ere journée d'essais :

 

Johann Zarco (Red Bull KTM Factory Racing) retrouvait ce vendredi la piste de Losail dont il détenait le record de 2018 (1’53.680). Cette première journée fut loin d’être évidente. Pointé à deux secondes de Marc Márquez (Repsol Honda Team), le représentant du team Red Bull KTM Factory devait en effet se contenter d’une 18e place provisoire, mais ce dernier notait tout de même une petite progression en fin de FP2, source de léger réconfort.

« Cette première journée fut un peu difficile, je me retrouve un peu loin, reconnaît le tricolore. La fin des FP2 fut malgré tout intéressante. Déjà mes chronos étaient meilleurs qu’au Test, mais surtout ça nous a donné une indication assez claire sur la direction à prendre. On pouvait noter une belle différence sur la moto et je trouve ça important ! » MotoGP.com

 

2eme journée :

Une 9e place en FP3 et 18e aux essais combinés. Deux chutes pour lui au virage n°2 (comme plusieurs pilotes d'ailleurs) en Q1. Résultats de cette Q1 :

 

 

La réaction de Johann : "Départ de la 21ème position ce dimanche. Qualification difficile, j'ai beaucoup trop subi la chute de température pendant la soirée. Aujourd'hui est un autre jour. Je vais de l'avant ! Merci pour vos messages d'encouragements et bravo à Fabio pour la 5ème place !"

La course ce dimanche

Johann a fait un très bon départ et a rapidement gagné quelques places, jusqu'à la 14e. 

Il termine 15e après s'être bien battu pour tenir cette position : "J’ai connu un certain nombre de difficultés, plus d’ailleurs que ce à quoi je m’attendais. Je vise le Top 10, je n’ai pas pu l’avoir pour l’instant, mais cette 15e place est comme une récompense, un soulagement. Ces 15 secondes d’écart avec le vainqueur sont loin d’être ridicules, ça donne d’ailleurs de l’énergie à toute l’équipe pour aller de l’avant et essayer de mieux faire en Argentine."

En attendant la reprise...

Conscient du défi qui l’attend en rejoignant KTM, Johann Zarco n’entend pour autant pas céder à la pression.
J’entretenais un rêve depuis longtemps : celui de rejoindre un team officiel. Aujourd’hui, ce dernier est devenu réalité grâce à KTM. Ce constructeur, dont la renommée dépasse désormais les frontières du tout-terrain ou des petites catégories, m’a accordé sa confiance et je suis tout à fait conscient des responsabilités qui m’attendent… Le public et les médias me le rappellent d’ailleurs suffisamment !
Pour sa troisième saison en MotoGP™, la marque espère vraiment franchir un nouveau cap, en se battant plus régulièrement aux avant-postes. Ils ont besoin de moi, je ne peux nier les attentes qui entourent un tel transfert, surtout après le podium décroché par Pol à Valence. Tout le monde se demande en quelque sorte, ce qu’un Zarco sera capable de faire au guidon de la RC16, sachant que mes deux premières années en MotoGP™ avaient été plutôt prometteuses…
Je sais que je n’ai pas choisi la voie la plus simple, que le chemin est encore long pour amener cette moto au sommet du MotoGP™, que ça prendra peut-être un certain temps. Mais je ne rechigne jamais devant le travail et surtout, je refuse de céder face à la pression tout simplement car ce prototype dispose d’un énorme potentiel ! Ce challenge, je suis prêt à le relever, accompagné qui plus est de Pol, Miguel, Hafizh, Dani, Mika et de tout le staff, car chez KTM nous sommes une grande famille !
Après tout ne dit-on pas "à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire" ? Faire briller cette KTM serait en tout cas un bel accomplissement pour le premier vainqueur de la Red Bull Rookies Cup. La boucle serait ainsi bouclée.
Info: motogp.com