Le calendrier du MotoGP 2019
1 GP du Qatar Losail International Circuit 10 mars *
2 GP d’Argentine Termas de Rio Hondo 31 mars
3 GP des Amériques Circuit of the Americas 14 avril
4 GP d’Espagne Circuito de Jerez-Ángel Nieto 5 mai
5 GP de France Le Mans 19 mai
6 GP d’Italie Autodromo di Mugello 2 juin
7 GP de Catalogne Circuit de Barcelona-Catalunya 16 juin
8 GP des Pays-Bas TT Circuit Assen 30 juin
9 GP d’Allemagne Sachsenring 7 juillet
10 GP de République tchèque Automotodrom Brno 4 août
11 GP d’Autriche Red Bull Ring – Spielberg 11 août
12 GP de Grande-Bretagne Silverstone Circuit 25 août
13 GP de Saint-Marin et de la Riviera de Rimini Misano World Circuit Marco Simoncelli 15 septembre
14 GP d’Aragón MotorLand Aragon 22 septembre
15 GP de Thaïlande Chang International Circuit 6 octobre
16 GP du Japon Twin Ring Motegi 20 octobre
17 GP d’Australie Phillip Island Circuit 27 octobre
18 GP de Malaisie Sepang International Circuit 3 novembre
19 GP de Valence Circuit Ricardo Tormo 17 novembre

En attendant la reprise...

Conscient du défi qui l’attend en rejoignant KTM, Johann Zarco n’entend pour autant pas céder à la pression.
J’entretenais un rêve depuis longtemps : celui de rejoindre un team officiel. Aujourd’hui, ce dernier est devenu réalité grâce à KTM. Ce constructeur, dont la renommée dépasse désormais les frontières du tout-terrain ou des petites catégories, m’a accordé sa confiance et je suis tout à fait conscient des responsabilités qui m’attendent… Le public et les médias me le rappellent d’ailleurs suffisamment !
Pour sa troisième saison en MotoGP™, la marque espère vraiment franchir un nouveau cap, en se battant plus régulièrement aux avant-postes. Ils ont besoin de moi, je ne peux nier les attentes qui entourent un tel transfert, surtout après le podium décroché par Pol à Valence. Tout le monde se demande en quelque sorte, ce qu’un Zarco sera capable de faire au guidon de la RC16, sachant que mes deux premières années en MotoGP™ avaient été plutôt prometteuses…
Je sais que je n’ai pas choisi la voie la plus simple, que le chemin est encore long pour amener cette moto au sommet du MotoGP™, que ça prendra peut-être un certain temps. Mais je ne rechigne jamais devant le travail et surtout, je refuse de céder face à la pression tout simplement car ce prototype dispose d’un énorme potentiel ! Ce challenge, je suis prêt à le relever, accompagné qui plus est de Pol, Miguel, Hafizh, Dani, Mika et de tout le staff, car chez KTM nous sommes une grande famille !
Après tout ne dit-on pas "à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire" ? Faire briller cette KTM serait en tout cas un bel accomplissement pour le premier vainqueur de la Red Bull Rookies Cup. La boucle serait ainsi bouclée.
Info: motogp.com

Du 8 au 10 mars 2019 GP au Qatar

1ere journée d'essais :

 

Johann Zarco (Red Bull KTM Factory Racing) retrouvait ce vendredi la piste de Losail dont il détenait le record de 2018 (1’53.680). Cette première journée fut loin d’être évidente. Pointé à deux secondes de Marc Márquez (Repsol Honda Team), le représentant du team Red Bull KTM Factory devait en effet se contenter d’une 18e place provisoire, mais ce dernier notait tout de même une petite progression en fin de FP2, source de léger réconfort.

« Cette première journée fut un peu difficile, je me retrouve un peu loin, reconnaît le tricolore. La fin des FP2 fut malgré tout intéressante. Déjà mes chronos étaient meilleurs qu’au Test, mais surtout ça nous a donné une indication assez claire sur la direction à prendre. On pouvait noter une belle différence sur la moto et je trouve ça important ! » MotoGP.com

 

2eme journée :

Une 9e place en FP3 et 18e aux essais combinés. Deux chutes pour lui au virage n°2 (comme plusieurs pilotes d'ailleurs) en Q1. Résultats de cette Q1 :

 

 

La réaction de Johann : "Départ de la 21ème position ce dimanche. Qualification difficile, j'ai beaucoup trop subi la chute de température pendant la soirée. Aujourd'hui est un autre jour. Je vais de l'avant ! Merci pour vos messages d'encouragements et bravo à Fabio pour la 5ème place !"

La course ce dimanche

Johann a fait un très bon départ et a rapidement gagné quelques places, jusqu'à la 14e. 

Il termine 15e après s'être bien battu pour tenir cette position : "J’ai connu un certain nombre de difficultés, plus d’ailleurs que ce à quoi je m’attendais. Je vise le Top 10, je n’ai pas pu l’avoir pour l’instant, mais cette 15e place est comme une récompense, un soulagement. Ces 15 secondes d’écart avec le vainqueur sont loin d’être ridicules, ça donne d’ailleurs de l’énergie à toute l’équipe pour aller de l’avant et essayer de mieux faire en Argentine."