La saison 2022 débute enfin...

D'une part elle signe un affaiblissement tant attendu de l'épidémie, et d'autre part une guerre que tous veulent voir rapidement terminée. Souhaitons néanmoins à tous les pilotes une excellente saison, et particulièrement à Johann ZARCO notre célèbre adhérent que nous supportons avec beaucoup de fierté !

1er course : GP du Qatar du 4 au 6 mars 2022

Le week-end se déroule par temps sec.

 

EL1 : 17e 1'55.960 (2e top vitesse à 352,9 km/h)

EL2 : 18e 1'54.565

EL3 : 6e 1'54.105 (3e temps dans le secteur 3)

EL4 : 1er !!! 1'54.420 (1er dans les secteurs 1 et 2, 3e dans le 3e)

Q1 : 3e 1'53.780 (1er dans les secteurs 2 et 3)

Donc départ de la grille en 13e position

Warm up : 2e 1'54.615

 

Course : après s'être retrouvé à la 20e position, Johann a réussi à se hisser jusqu'à la 12e place, puis les chutes de certains pilotes l'ont propulsé 2 places plus haut. Doublant encore 2 pilotes, Johann termine à la 8e place ! Bravo pour cette remontada !

 

L'analyse de Johann Zarco : " Plutôt satisfait, car une huitième position est toujours quelque chose de bon à prendre quand le week-end a été avec des hauts et des bas. En MotoGP, pour se battre pour le podium, vous devez tout mettre ensemble du vendredi jusqu’au dimanche, et je ne l’ai pas fait : vendredi, il y a eu des problèmes techniques et samedi a été une bonne journée mais je dirais que je n’ai pas eu de chance. Aujourd’hui également, en course, en sachant que j’avais un bon rythme, je ne voulais pas prendre trop de risques. Je savais que le départ pouvait être mon point faible, mais même à part ça j’ai connu un petit problème technique. C’est pour ça, quand je dis qu’on doit tout mettre ensemble, ce n’était pas le cas ce week-end. C’est pourquoi cette huitième position me procure vraiment un bon sentiment."

https://www.paddock-gp.com/motogp-qatar

2e course : GP d'Indonésie du 18 au 20 mars 2022

Les essais se déroulent par temps sec, la course sur piste mouillée.

 

EL1 : 5e 1'34.242 (1er top vitesse à 308,5 km/h)

EL2 : 3e 1'31.893 (2e et 3e temps dans les secteurs 3 et 4)

EL3 : 16e 1'35.268 (2e top vitesse à 311,2 km/h))

EL4 : 3e 1'32.520 (1er dans le secteur 1 et 2e dans le 3)

Q2 : 3e 1'31.378 (2e et 3e temps dans les secteurs 3 et 4 - 1er top vitesse à 313 km/h)

Donc départ de la grille en 3e position !!!

Warm up : 6e 1'32.718 (1er top vitesse à 308,5 km/h)

 

Course : Dès le 1er tour, Johann perd 2 positions mais après une lutte acharnée, il réussi à conserver sa 3e position ! Bravo pour ce 1er podium de la saison !

 

Classement général : au terme de cette 2e course, Johann est 5e avec 24 points. 2e temps record de la course au 12e tour 1'38.938.

 

L'analyse de Johann Zarco :  « Je suis heureux de ce podium ! J’ai perdu un peu trop de temps en motricité, je patinais trop en sortie de virage, et même si j’étais fort au freinage, ce n’était pas assez équilibré pour pouvoir doubler les autres rapidement. J’ai donc essayé de faire de mon mieux et quand Fabio m’a dépassé j’ai vu que je perdais complètement le podium. J’ai dû attaquer encore plus et j’ai pu prendre Jack car j’ai vu qu’il peinait avec l’adhérence à l’arrière, avant tout du côté droit. À partir de là, j’ai pu le doubler et j’ai eu la troisième place. J’ai attaqué durant les deux derniers tours pour essayer de rattraper Fabio mais Il se sentait également très bien et deux tours n’étaient pas suffisants. Donc une troisième place après un bon week-end, où il est vrai qu’en 24 heures je suis passé d’une chute en FP4 à  la première ligne, puis à une course sur le mouillé où malgré peut-être quelques erreurs vous finissez sur le podium, c’est positif. »

https://www.paddock-gp.com/motogp-qatar

3e course : GP d'Argentine du 1er au 3 avril 2022

Les essais et la course se déroulent par temps sec et ensoleillé.

 

EL1 : 15e 1'39.802 (3e top vitesse à 336,2 km/h)

EL2 : 9e 1'38.797 (3e temps dans le secteur 1, 2e top vitesse à 341,8 km/h)

Q2 : 9e 1'38.537 (1er temps dans le secteur 1)

 

Warm up : 10e 1'39.085 (1er top vitesse à 344,6 km/h)

 

Course : Tous les pilotes sont au taquet, Johann rattrape Quartararo puis se refait dépasser. Il chute malheureusement au 6e tour virage 2.

 

Classement général : Au terme de cette 3e course, Johann est 8e avec 24 points. 

 

L'analyse de Johann Zarco : «Je suis entré un peu trop à la corde, avec un peu trop de vitesse c'est ça qui m'a fait perdre l'avant. Je n'étais pas vraiment en train de forcer sur l'avant, mais en voulant prendre une trajectoire un peu plus serrée, ça n'a pas tenu. Je ne m'attendais pas à chuter ici. Je ne me sentais pas si mal en course. Je pense que j'aurais pu revenir dans le bon groupe pour la sixième place. Ça aurait été intéressant de voir si en pneus usés, les autres pilotes auraient plus souffert que moi. Pendant les essais, en pneus usés je n'étais pas si mauvais. Samedi et même ce matin dans le warm-up, ce n'était pas mauvais et nous avons fait des progrès mais nous n'étions pas suffisamment prêts pour bien nous battre en course. Ensuite, j'ai fait cette erreur qui n'en ai pas vraiment une, mais ça peut arriver. J'attendais beaucoup plus en Argentine, une piste que j'apprécie, mais ça n'a pas bien fonctionné. Le pilotage ne correspondait pas, on avait du mal avec la moto sur cette piste.»

https://fr.motorsport.com/motogp/news/zarco

4e course : GP des Amériques du 8 au 10 avril 2022

Les essais et la course se déroulent par temps sec et ensoleillé.

 

EL1 : 10e 2'04.893 +0.886

EL2 : 1er !!!! 2'02.542 (1er temps dans le secteur 1, 3e dans le 2 et 3e secteurs)

EL3 : 15e +1.152

EL4 : 6e 2'03.421 +0.438 (2e top vitesse 345 km/h

Q2 : e 2'02.570 +0.531 (3e temps dans le secteur 3, 2e top vitesse à 346,1 km/h)

 

Warm up : 7e 2'04.009 +0.362 (1er top vitesse à 345 km/h)

 

Course : 9e +12.375

Classement général : Au terme de cette 4e course, Johann est 8e avec 31 points. 

 

L'analyse de Johann Zarco : «Quoi qu’il en soit, je suis heureux car cela a été une course très difficile. J’ai pris un bon départ et j’ai fait un bon début de course. Je me sentais plutôt bien sur la moto. C’était difficile d’aller beaucoup plus vite pour essayer d’avoir le rythme pour le podium, mais ensuite j’ai commencé à souffrir avec le pneu arrière et, dès que vous peinez, les autres vous attaquent. En essayant de rester avec eux, J’ai aussi commis quelques erreurs donc j’ai perdu beaucoup de temps. La fin de la course a été très très compliquée car la moto bougeait et le corps souffrait, donc avec tous ces moments durs, je suis satisfait d’avoir fini la course. C’est la course la plus dure de l’année donc je suis heureux de la terminer en neuvième position. J’ai retiré des choses très positives de la course mais aussi beaucoup d’informations qu’il faut continuer à travailler avec l’équipe car il me manque quelque chose qui ne me procure pas l’opportunité de maintenir plus longtemps le rythme. Je retiens donc le positif et je suis impatient de faire de bonnes courses en Europe. »

https://www.paddock-gp.com/

 

 

5e course : GP du Portugal du 8 au 10 avril 2022

Les essais 1 et 2 se déroulent sous la pluie, 3 et 4 sur piste humide et les qualifications sur le sec.

 

EL1 : 4e 1'51.170 +0.504 (1er et 2e dans les secteurs 2 et 3, top vitesse 1er avec 333,3 km/h)

EL2 : 12e 1'52.320 +1.613 

EL3 : 5e +0.107 2e dans le 2e secteur, top vitesse 1er avec 334,3 km/h

EL4 : 10e 1'52.065 +1.315 (1er top vitesse 334,3 km/h

Q2 : 1er !!!! 1'42.003 ( 1er temps dans le secteur 2, 2e temps dans les secteurs 2 et 3, 1er top vitesse à 340,6 km/h)

 

Warm up : 10e 1'40.882 +0.604 (top vitesse 3e à 345 km/h)

 

Course : 2e !!!! +5.409 (4e top vitesse à 350,6 km/h)

Classement général : Au terme de cette 5e course, Johann est 5e avec 51 points. 

  

L'analyse de Johann Zarco : « Je suis très heureux ! J’ai été très impressionné par Fabio : il était vraiment fort au début. Ensuite, je me suis donné un peu de motivation à moi-même en disant « hé, essaie de doubler et de trouver le rythme » car je me sentais bien avec le pneu neuf. Cela a été important pour obtenir la troisième place. Ensuite, Mir a beaucoup attaqué mais j’ai pu contrôler mon rythme derrière lui. Je pensais qu’il aurait peut-être été bon de rattraper Fabio mais je ne pouvais pas le faire, donc c’était mieux de gérer derrière Mir. Et quand Jack est revenu, il n’y avait pas énormément de tours à faire, j’ai essayé de doubler Joan Mir et peut-être de préserver la deuxième place. Et cela a bien fonctionné, car mon équipe m’a dit que Jack et Mir étaient rentrés en contact. Mais à la fin, c’est Espargaro qui m’a un peu inquiété. J’ai quand même essayé de contrôler et dans le dernier tour j’ai attaqué un cran de plus pour peut-être avoir un écart ou éviter qu’il me double. » 

https://www.paddock-gp.com/

 

 

6e course : GP de Jerez du 29 avril ai 1er mai 2022

Le week-end se déroule sur le sec et le beau temps.

 

EL1 : 17e 1'39.033 +0.839 

EL2 : 11e 1'37.830 +0.759 (3e dans le secteur 2, 2e top vitesse avec 295,8 km/h) 

EL3 : 12e 1'37.230 +0.448

EL4 : 9e 1'38.061 +0.544 (2e dans le secteur 2, 1er top vitesse avec 296,7 km/h)

Q1 : 1er !!!! 1'37.003 (1er temps dans le secteur 3 et 2e dans les autres, 1er top vitesse à 297,5 km/h)

Q2 : 6e 1'37.220 +1.050 (1er dans le secteur 2, 1er top vitesse avec 300 km/h)

 

Warm up : 5e 1'37.849 +0.407 (respectivement dans les secteurs 2, 3 et 4 il est 2e, 1er et 3e, 1er top vitesse à 297,5 km/h)

 

Course : chute au 9e tour virage 5 (2e top vitesse à 296,7 km/h)

Classement général : Au terme de cette 6e course, Johann est 7e avec 51 points. 

  

L'analyse de Johann Zarco : « Dommage ! Pas de bobo, déjà c’est important. Difficile ! Il y avait une vitesse intéressante pendant la course mais j’avais déjà vu pendant les essais en tournant avec les autres, et même encore warm up même si les sensations étaient meilleures warm up, qu’il y avait trop de différences et des points trop importants où comme souvent je perds, et donc ça m’empêche de pouvoir attaquer comme je veux. Et derrière Bezzecchi, c’était très difficile de pouvoir le passer. J’attendais qu’il ralentisse un petit peu et il commençait à avoir un petit peu de mal avec le grip, mais en général avec la chaleur on sentait que ça accrochait moins. J’avais du mal à bien ralentir et on sentait l’avant très limite. Et là, en essayant d’être le plus proche possible pour l’attaquer dans le virage six, j’ai chuté dans le virage cinq. Vraiment, la moto a décroché et ça m’a désarçonné. Dommage ! Dommage, parce que même s’il n’y avait pas un podium à jouer, jouer une huitième ou une septième place c’est toujours important » 

https://www.paddock-gp.com/

 

 

7e course : GP Le Mans du 13 au 15 mai 2022

Le week-end se déroule sur le sec et avec le beau temps.

 

EL1 : 9e 1'32.112 +0.307 (3e dans le secteur 2) 

EL2 : 4e 1'31.508 +0.360 

EL3 : 1er 1'30.537 !!! (respectivement dans les secteurs 1, 2 et 3 1er, 3e, 2e - 2e top vitesse à 319,5 km/h)

EL4 : 15e 1'32.071 +0.627 (3e dans les secteurs 2 et 3)

Q2 : 6e 1'30.220863 +0.413 (3e dans le secteur 2, 2e top vitesse avec 317,5 km/h)

 

Warm up : 7e 1'31.951 +0.301 (1er et 2e dans les secteurs 1 et 2) 

 

Course : 5e - suite à une pénalité, Johann est parti de la 9e position sur la grille.

Classement général : Au terme de cette 7e course, Johann est 6e avec 62 points. 

  

L'analyse de Johann Zarco : « Satisfait quand même, ça a été une bonne course ! En partant neuvième, comme les départs restent toujours le point faible, j’essaie d’avoir ce coup de vraiment bien sortir de la grille, mais dès que la moto se cabre, je perds du temps. Le départ n’a pas été bon, mais ensuite, j’ai été assez incisif pour tenter de garder ma place et faire des dépassements, mais c’est parfois difficile de placer la moto dans les virages. Donc satisfait du combat de cette manière-là, et du rythme de course, car j’ai quand même pu faire une remontée intéressante.

J’ai vu que pas mal de pilotes ont pu faire des erreurs. Ce n’était pas facile de rester bien concentré. J’ai mis du temps à doubler Nakagami, parce que j’avais curieusement un manque d’accélération dans le dernier virage, qui me coûtait beaucoup, beaucoup de mètres dans la ligne droite, et du coup, l’effort que je faisais dans le premier secteur ne me servait pas à doubler : c’est la raison pour laquelle j’ai mis du temps à passer Nakagami. Le manque d’accélération était sans doute trop de wheelies et de coupures électroniques, sans doute lié au fait d’être derrière une autre moto et à la perte de l’appui. Cela a été une vraie différence par rapport aux essais et ça n’a pas rendu la tâche facile. Mais voilà, du bon rythme.

J’ai ensuite eu besoin de souffler un peu derrière Marquez, puis quand je l’ai passé, j’ai encore fait un effort en pensant pouvoir rattraper le groupe de devant, mais c’était trop d’efforts à faire et ils étaient trop loin. Et comme ensuite, il y a eu la chute de Pecco, et que j’ai pu prendre cette cinquième place, je me suis dit « bon, ce serait bien de remonter encore, mais si tu ne peux pas, prend les 11 points et continue d’avancer ». C’était une bonne course, un bon week-end, en phase de progression. » 

https://www.paddock-gp.com/